Comment diminuer le risque suicidaire ?

Rappelons que les troubles psychiatriques sont le facteur majeur de risque suicidaire, donc traitons correctement ces patients, selon les recommandations actuelles et on n’en manque pas.

Trouver un traitement adapté à la souffrance psychique

Le traitement médicamenteux 

Un autre aspect, à côté des traitements médicamenteux du trouble psychiatrique, est les traitements qui semblent avoir un effet spécifique et probablement parce qu’ils ont un effet sur la vulnérabilité suicidaire spécifique ; c’est l’exemple des sels de lithium.

Le lithium, qui est un traitement qui malheureusement tombe en désuétude, montre un effet de prévention du suicide chez les patients souffrant de trouble bipolaire et également chez les patients présentant des dépressions récurrentes.

Il y a donc sûrement intérêt à prescrire du lithium, non pas pour le trouble de l’humeur, mais à visée de prévention du suicide.

Proposer une psychothérapie

Il existe des stratégies psychothérapiques pour lesquelles il existe une efficacité suggérée dans la prévention du suicide, notamment dans la prévention des récidives suicidaires : thérapies cognitivo- comportementales, thérapies par résolution de problèmes, thérapies dialectiques comportementales des patients borderline, thérapies d’orientation analytique avec hospitalisation programmée, donc un certain nombre de programmes de psychothérapies démontrent un effet sur la diminution du désespoir, la diminution des idées de suicide et la prévention des récidives.

Enfin, un grand axe qui est appelé à se développer considérablement, est le maintien du contact. Il a été démontré, notamment en France, que rappeler au téléphone des sujets qui avaient fait une tentative de suicide et qui étaient sortis d’un service d’urgences à l’issue de l’évaluation post-TS, s’accompagne d’une prévention très marquée de la récidive dans des études avec un follow up, un suivi de 18 mois.

Maintenir le contact est donc un élément primordial chez ces sujets qui spontanément ne recherchent pas les soins puisqu’évidemment, par évidence, ils ont une propension accrue au passage à l’acte.

Il est important de développer cet ensemble de stratégies médicamenteuses, psychothérapiques et d’organisation des soins, pour aller au-devant des sujets, les maintenir dans le contact, dans le système de soins, et tout ce qui peut permettre de développer la continuité des soins va dans le sens d’une prévention du suicide efficace. Ceci a été très bien démontré dans un article de 2012 du Lancet où les Anglais ont pu démontrer qu’adopter un certain nombre de recommandations dans les services de psychiatrie, basé sur la continuité des soins, permet de diminuer considérablement la mortalité suicidaire.

2018-12-29T18:28:05+00:00

About Our Practice

Phasellus non ante ac dui sagittis volutpat. Curabitur a quam nisl. Nam est elit, congue et quam id, laoreet consequat erat. Aenean porta placerat efficitur. Vestibulum et dictum massa, ac finibus turpis.

Contact Info

12345 West Elm Street

Phone: 1.888.456.7890

Fax: 1.888.654.9876

Web: Buy Avada Today!